Hà Nội, ngày :
Địa chỉ liên lạc: Số 65 ngõ 52 đường Tô Ngọc Vân, Tây Hồ, Hà Nội, Việt Nam. Mob.: 0902264583 - Email: huuquangtran@gmail.com & banbientap@alasvietnam.vn
Historique du Lyce'e Albert Sarraut ( LAS )

Historique du Lycée Albert Sarraut (LAS)

 

C'est en 1902 qu'ouvre le collège Paul-Bert rue Rollandes (aujourd'hui rue Haï Ba Trung) pour les classes de premier cycle. Dix ans plus tard, les classes du second cycle sont ouvertes avec 143 élèves2 dont deux Chinois et un Japonais. En 1914, le gouverneur général radical-socialiste Albert Sarraut décide de la construction d'un vaste lycée public: quatre corps de bâtiment entourant en rectangle une grande cour ombragée, séparée par une tour sonnant la cloche. Il se trouve près du jardin botanique et en face du palais du gouverneur. Derrière s'étend le lac Tây Hô près des terrains de sport qui comprenaient des courts de tennis, des terrains de football, de volley-ball, de basket-ball, etc. Le lycée - construit par Adolphe Bussy - longe le boulevard de la République (plus tard renommé en boulevard Honoré-Tissot  (aujourd'hui rue Hoang Van Thu),le boulevard Brière de l'Isle (aujourd’hui rue Hung Vuong), le boulevard Carnot (aujourd’hui rue Phan Dinh Phung) et la rue Destenay (aujourd’hui rue Nguyen Canh Chan). Il comprenait également un internat. Aux deux bouts des cours de récréation se trouvait de chaque côté un préau pour la gymnastique.
Le lycée est inauguré en 1919 sous le nom de « lycée de Hanoï » avec le grand lycée dont l'entrée se faisait par la rue Destenay et le petit lycée (de la huitième à la quatrième) boulevard Rollandes dans l'ancien collège Paul-Bert. En 1923, le grand lycée est renommé en « lycée Albert-Sarraut » et sa façade rehaussée. Le petit lycée demeure le collège Paul-Bert.
Le lycée suivait le même enseignement que la métropole avec des professeurs français agrégés et licenciés. L'année scolaire démarrait le 15 septembre et finissait le 15 juin. Il était un établissement d'élite pour l'éducation des garçons en Indochine. Les jeunes filles étaient également admises, mais elles étaient minoritaires.
En 1924-1925, le lycée enseignait à 800 élèves, dont 370 Vietnamiens, ainsi que des Cambodgiens et des Laotiens. En 1940, le maximum fut atteint avec 1 405 élèves. Les élèves vietnamiens étaient également instruits au lycée du Protectorat (ou n'allaient pas les enfants des coloniaux).
En 1943, le lycée est évacué en dehors d'Hanoï à cause des bombardementsanglo-américains. Les grands s'installent au Tam Dao (avec comme proviseur M. Loubet), les petits à Sam Son (avec comme proviseur M. Silhou). Quelques élèves sont évacués au lycée Yersin de Dalat ou ailleurs. Lorsque les Japonais mettent fin au protectorat français en mars 1945, les classes de lycée cessent de fonctionner. Des classes sont hébergées dans une maison près du jardin public de la Citadelle.
Le lycée Albert-Sarraut - qui a été en partie endommagé par les bombardements de 1945 - rouvre ses portes à la fin des travaux le 4 février 1947, dans les locaux du collège Félix-Faure (rue Félix-Faure – aujourd’hui rue Tran Phu), alors que les troupes françaises ont retrouvé depuis plusieurs mois le sol de l'Indochine française. Le lycée est dirigé par Mme Raspail, ancienne directrice du collège des Jeunes filles françaises. Le lycée retrouve ses locaux pour la rentrée 1948.
Le lycée atteint le maximum d'élèves pour l'année scolaire 1953-1954 avec environ 2 400 élèves.

Entre 1955 et 1965

Après les accords de Genève de 1954, Hanoi devient la capitale de la République Démocratique du Vietnam (indépendent et communiste), une convention culturelle est signée le 7 avril 1955 qui transforme le lycée Albert-Sarraut en établissement privé gratuit géré par la Mission laïque française. Il est transféré dans les locaux du collège Paul-Bert. Mais en ces temps, l'enseignement doit suivre le programme imposé par les autorités du Viêt Nam(avec un système scolaire de 10 ans) et se fait désormais en vietnamien avec le français devenant la principale langue étrangère enseignée dès le primaire.  La plupart des professeurs français quittent le lycée en 1955. Il y a 590 élèves pour l'année scolaire 1955-1956; le maximum est atteint en 1959-1960 avec 1 420 élèves8.
Le lycée cesse son activité en 1965. Il devient alors entièrement un établissement scolaire vietnamien et change de nom.
Dans sa courte vie, le lycée a formé paradoxalement de nombreux futurs membres du parti communiste vietnamien et des générations d’intellectuels, d'indépendantistes vietnamiens ainsi que de nombreux princes du Laos.

Anciens élèves

·         Phạm Văn Đồng (1906-2000), premier ministre du Viêt Nam
·         Võ Nguyên Giáp (1911-2013), général d’armee Vietnamienne
·         Trường Chinh (1907-1988), théoricien communiste
·         Nguyễn Văn Huyên (1905-1975)  ministre de l’éducation du Vietnam en 28 ans
·         Trần Đức Thảo (1917 – 1993), philosophe matérialiste
·         Phạm Huy Thông (1916-1988), historien
·         Souphanouvong (1909-1995), prince, president du Laos 1975-1985
·         Souvana Phouma (1901-1984) prince, premier ministre du Royaume du Laos 1951-1975
·         René-Yvon Lefebvre d'Argencé (1928-1997), conservateur au Musée Louis Finot et au Musée  Blanchard-de-La-Brosse, directeur du musée d'Arts asiatiques de San Francisco
·         Jean Delpech (1916-1988), peintre et graveur
·         Maurice Durand (1914-1966), historien et traducteur (École française d'Extrême-Orient)
·         Nicole Louis-Hénard (1923), historienne et traductrice (École française d'Extrême-Orient)
 
 
Bibliographie:
1)    http://fr.wikipedia.org/wiki/Lycée_Albert-Sarraut
2)    http://en.wikipedia.org/wiki/Lycée_Albert_Sarraut
3)    Philippe Papin, Histoire de Hanoï, Fayard, Paris, 2001
4)    Il était une fois - Mémoire des Anciens du Lycée Albert Sarraut de Hanoi – ALAS Paris (2006)
 
 
CHRONOLOGIE DES EVENEMENTS CULTURELS
À L’ÉPOQUE DE LA CRÉATION DU LYCÉE ALBERT SARRAUT
1651: Parule premier dictionnaire Vietnamien (en Quốc ngữ : vietnamien alphabétisé / romanisé) – Portugais – Latin écrit par Alexandre de Rhodes                                                                                                                 6 juin 1884 : Le traité Patenôtre/Harmand signé à Huế complète la domination de la France sur tout le Vietnam                                                                                                                             1874: À Saigon, création du Collège Chasseloup Laubat, devenu Lycée en 1924, changé de nom en Lycée Jean Jacques Rousseau en 1960                                                                                                      1898 : Création à Hanoi d’une faculté de médecine et de l’Institut Français d’Extrême-Orient (IFEO).                                                        1902:  Ouverture du collège Paul Bert à Hanoi, rue Rollandes
1904-1905 : Guerre russo-japonaise. La victoire nippone sur l’Empire russe. Mouvement Đông Du (partir au Japon pour y étudier) promu par les lettrés modernisés (Phan Bội Châu, Nguyễn Thượng Hiền,…).  
1907: le gouverneur général Beau fonde la première Université indochinoise à Hanoi                         1908 : Création à Hanoi du Collège du Protectorat (devenu Lycée en 1931 - Trường Bưởi) où des professeurs vietnamiens enseignent le français et les sciences.                                                        1910:  Le Quốc ngữ  (vietnamien romanisé) commence à être utilisé dans les écoles                                                                           
1911 : Nomination d’Albert Sarraut comme gouverneur general du Vietnam. Il exerce ces fonctions jusqu’en 1914, multiplie écoles et hôpitaux, développe le réseau routier et ouvre l’enseignement secondaire. Il décrète le “Règlement général de l’Instruction publique” qui donne un aperçu de l’édifice scolaire placé sous une direction unique du Gouverneur général de l’Indochine et comprenant trois secteurs : les écoles françaises (primaire, primaire-supérieur, secondaire), franco-vietnamien (primaire, complémentaire, secondaire), et professionnelles. Il place le français dans l’enseignement primaire.                                                                                                                            1915: Abolition des concours littéraires propres à la culture mandarinale (le dernier a lieu à Nam Dinh en 1915). 
1918 : Création à Hanoi de l’Université indochinoise. 
1919:  Inauguration du Lycée de Hanoi (en 1923 son nom est changé en Lycée Albert Sarraut)  1923:   Ecole supérieure de pédagogie, l’Ecole supérieure de médecine et de pharmacie (1923), 1924 :  Création à Hanoi de l’École Supérieure des Beaux Arts d’Indochine
1936 : La victoire remportée en France par le Front populaire permet au Parti Communiste Indochinois de sortir de la clandestinité et des hommes tels que Vo Nguyen Giap et Pham Van Dong, qui compteront parmi les principaux acteurs de la lutte d’indépendance engagée en 1945, peuvent alors s’exprimer dans la presse. 
 
Bibliographie:
1)  http://fr.wikipedia.org/wiki/Traité_de_Huê
2)  http://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Patenôtre
3)    http://www.clio.fr/CHRONOLOGIE/chronologie_vietnam_le_siecle_de_la_colonisation_francaise.asp
4)    http://vi.wikipedia.org/wiki/Viện_Đại_Học_Đông_Dương
5)    http://saigon-vietnam.fr/chasseloup-laubat_en.php
6)    http://en.wikipedia.org/wiki/Vietnamese_alphabet
7)    L’oeuvre scolaire de la France au Vietnam de 1682 à 1945 - Võ Thu Tịnh – Paristimes/France culture 2005
Tin liên quan